Error loading page.
Try refreshing the page. If that doesn't work, there may be a network issue, and you can use our self test page to see what's preventing the page from loading.
Learn more about possible network issues or contact support for more help.

Hamlet

by William Shakespeare

eBook

0 of 1 copy available

Place a hold Read a sample Read a sample
Une édition de référence d'Hamlet de William Shakespeare, traduit par François-Victor Hugo, spécialement conçue pour la lecture sur les supports numériques.
« Hamlet. Être, ou ne pas être, c'est là la question. Y a-t-il plus de noblesse d'âme à subir la fronde et les flèches de la fortune outrageante, ou bien à s'armer contre une mer de douleurs et à l'arrêter par une révolte ? Mourir... dormir, rien de plus... et dire que par ce sommeil nous mettons fin aux maux du cœur et aux mille tortures naturelles qui sont le legs de la chair : c'est là un dénouement qu'on doit souhaiter avec ferveur. Mourir... dormir, dormir ! peut-être rêver ! Oui, là est l'embarras. Car quels rêves peut-il nous venir dans ce sommeil de la mort, quand nous sommes débarrassés de l'étreinte de cette vie ? » (Extrait de l'acte III, scène 1.)

Expand title description text
Publisher: Candide & Cyrano

Kindle Book

  • Release date: January 1, 2012

OverDrive Read

  • ISBN: 9782806240187
  • Release date: January 1, 2012

EPUB eBook

  • ISBN: 9782806240187
  • File size: 458 KB
  • Release date: January 1, 2012

0 of 1 copy available

Formats

Kindle Book
OverDrive Read
EPUB eBook

Languages

French

Une édition de référence d'Hamlet de William Shakespeare, traduit par François-Victor Hugo, spécialement conçue pour la lecture sur les supports numériques.
« Hamlet. Être, ou ne pas être, c'est là la question. Y a-t-il plus de noblesse d'âme à subir la fronde et les flèches de la fortune outrageante, ou bien à s'armer contre une mer de douleurs et à l'arrêter par une révolte ? Mourir... dormir, rien de plus... et dire que par ce sommeil nous mettons fin aux maux du cœur et aux mille tortures naturelles qui sont le legs de la chair : c'est là un dénouement qu'on doit souhaiter avec ferveur. Mourir... dormir, dormir ! peut-être rêver ! Oui, là est l'embarras. Car quels rêves peut-il nous venir dans ce sommeil de la mort, quand nous sommes débarrassés de l'étreinte de cette vie ? » (Extrait de l'acte III, scène 1.)

Expand title description text